C’est mon histoire

C’est mon histoire…

 

Elle s’appelle Jess, c’est une petite fille qui aime la vie et qui sourit

Elle n’a qu’une envie

Découvrir l’école pour apprendre

Seulement malgré cette joie

Elle ne sait pas encore

Que les enfants peuvent être cruel

Dans leurs mots comme dans leurs gestes

Et que le harcèlement va commencer dès maintenant.

Cette entrée a été publiée le 2 mai 2018, dans Mon histoire.

Ma choupinette

Ma choupinette

Avec sa couette

Sur ses cheveux soyeux

A un sourire des plus merveilleux.

Petite !

Mais si Chou

Que j’aimerais poser deux bisous

Sur ses si jolies joues.

Je t’ai portée

Aimée

Dès le premier regard.

Tu étais si tonique,

Dynamique !

Que je t’ai senti évoluer

Bien avant que tu sois née.

Quand les sages-femmes t’ont posé

Sur mon ventre, j’ai été perturbée

que moi ta maman ai conçu un si joli bébé.

Si seule

Je suis dans le flou…

Je me sens si seule face à tout.

J’ai besoin de m’exprimer,

De crier,

De lâcher prise;

Besoin de dire au monde entier

Que je n’étais qu’ une « harcelée « 

Je refuse de voir des enfants perdre l’espoir.

Aujourd’hui, ma seule chance

C’est d’être encore là

Avec mes grosses valises

Celles que je porte depuis des années.

Je ne saurais jamais vous compter ma douleur

J’ai si peu d’estime de moi

Et pourtant on me voit

Comme une invincible battante, guerrière.

Mais savez-vous quelle peine se cache derrière ?

Il y a une fille, femme, mère : Jessica

Qui ne s’aime pas

Qui a appris à se dénigrer

Pendant des années.

Mais qui lutte toujours

Espérant un jour

Trouver la paix,

Celle de mon cœur

Celui qui bat toujours en moi.

Un si long silence !

Pourquoi un si long silence ?

Depuis la naissance de ma fille je me souviens de mauvais souvenirs que je me dois de transformer en positif; le chemin est dur.

On ne m’a jamais parlé de ma réelle souffrance, on ne m’a pas appris ce qu’était la bipolarité shizo affective mal dont je suis atteinte.

Je l’ai découvert, seule, cherchant ce que cela voulait dire et m’n suis rendue encore plus malade.

Depuis je suis hospitalisée je souffre sans oser, et je veux m’imposer d’atteindre la perfection ce que chacun sait est impossible à atteindre.

J’essaye pour la première fois de ma vie de faire de mon passé un avenir meilleur pour moi, celui de paix avec moi-même qui suis fort blessé.

Merci beaucoup de lire mes états d’âmes.

Le ciel palit !

Je suis seule et m’ennuie

Tous ces mots résonnent en moi

J’ai mal à en mourir

Mais pas le droit de te le dire

Que ces mots  sont pour toi

Je pose mon désarroi

Mes pensées sont les tiennes,

Mon cœur t’appartient

Tu refuses,

Tu t’excuses

 

Mais moi je suis là

Auprès de toi,

Je t’entends souffrir

Mais je ne peux te secourir.

Offre moi ton cœur*

Et tout sera bonheur.

Je sais que l’on se retrouvera

Plus tôt tu accepteras

 

Crois moi je connais ta peine

Je sais… Je sais….

Mais je t’aimes.

 

Ecrit en mars 2018 par Jess

 

 

 

Le jour d’après !

Tout est noir, tout est blanc

C’est la vie

Qui me décrit.

 

Du harcèlement à l’humiliation

Et cela dans la petite section

Je veux parler de maternelle

Là ou je voulais voler comme une abeille.

 

La vie en a décidé autrement

Car je suis dans le tourment

Ne plus subir les mots les coups

Ne plus pardonner et me mettre à vos genoux.

 

C’est décidé

Même si ça vous casse les pieds  !

 

J’essaye auhjourd’hui

De réecrire ma vie

Du noir et blanc

Même si celle-ci est passé aux couleurs rouges

Puis ma fille m’a ouvert la bouche

Pour rire, pleurer et aimer

C’est là que réside la vérité.

 

Jess le 15 mai 2018